TRADUCTION DU BLOG EN

VIETNAMIEN

ANGLAIS

ESPAGNOL

    (clic sur la langue choisie)


code flash planete perou

COUP DE COEUR

Destination MONDE

(un site plein de ressources)

logochris_120x120.jpg

008 BOUTON CONTACT

23 août 2017 3 23 /08 /août /2017 09:57

HUE

La nuit a été courte dans notre T.G.V. !!.

gare-de-hue-.jpg  gare de HUE - côté trains -

Bien que l'arrivée ne soit prévue qu'à 9h30, nous sommes tous réveillés très tôt. Un petit café et nous mettons sur pied notre stratégie pour descendre du train (rappelez vous, notre montagne de valises !). Le train vient de s'arrêter dans une gare. Il n'est que 7 h30.

Après le nouveau départ du train, des gens sont installés avec leurs bagages dans le sas. (le couloir étant très étroit, il est inutile de penser à  entreposer quoi que ce soit)

Nous avons tout notre temps .... pour faire la même chose avec les nôtres qui sont toujours coincés un peu partout dans la cabine.

Nouvel arrêt : on regarde nos montres car nous n'avons pas compris l'annonce.

Il n'est que 8 heures. Ca n'est donc pas HUE, d'ailleurs nous découvrons ce qui pourrait être une gare de campagne.  (voir photo ci-dessus)

Tranquillement assis dans nos cabines, nous regardons défiler les voyageurs. Ce qui m'interpelle à moment donné, c'est le nombre important de gens qui descend dans cette gare et notamment beaucoup de touristes.

Nous lançons à la cantonnade ; "c'est HUE ?". "Yes it is".

gare-hue-vietnam.jpg

Gare de HUE - côté face - photo internet

Je peux vous garantir que tous les plans que nous avions échaffaudés ont été oubliés et que ce fut une valse (pas lente) de valises que nous avons plus ou moins jetées sur le terre plein entre les rails (j'ai même pris le coin de l'une d'entre elles sur l'arcade sourcilière car nous devions faire face - en même temps - au mouvement des gens qui montaient). C'est d'ailleurs N. qui a récupéré mon sac à main  resté dans la cabine car je n'ai pu "remonter" le flux !!

Après cette arrivée en fanfare, nous faisons connaissance avec notre guide qui lui était là à la bonne heure !.

DSC02488--Copier-.JPGLa température me surprend : rien à voir avec celle que nous avions hier à HANOI et les vêtements que nous portons.

Pourtant, fidèle au programme, notre guide nous annonce qu'après le petit déjeuner, nous partons pour la Cité Impériale sans passer par l'hôtel (et sans encaisser 20.000 dongs !!) où nos chambres ne seront prêtes que bien plus tard.

pont-CLEMENCEAU-HUE.JPGNous longeons une rivière  en direction du petit déjeuner et passons devant le pont Trang Tien (Cầu Trường Tiền ou Cầu Tràng Tiền en vietnamien).

 

Il est superbe ce pont et a aussi un petit air familier, et pour cause : il fut construit par Gustave Eiffel. Nous le verrons de plus près un peu plus tard. 

PONT-Truong-Tien-HUE.jpg

Photo wikipedia

Voici ce que l'on peut lire sur Wikipedia :

"Le pont Trang Tien  enjambe la rivière des Parfums au cœur de la ville d'Hué. Il est composé de 6 arches en acier de 67 mètres ce qui en fait un pont de 403 mètres de longueur pour 6 mètres de largeur.

Historiquement, au même endroit, un pont en rotin a d'abord été conçu à l'époque du roi Lê Thánh Tôn, puis il a été remplacé par un pont en bois.

À l'époque du roi Thành Thái (1897), sous le protectorat français, la construction d'un nouveau pont en métal a été confiée à Gustave Eiffel.

Après deux ans de construction, le nom du roi lui a été donné : pont Thành Thái.

En 1904, le pont a été gravement endommagé par une tempête, puis a été réparé deux ans plus tard en utilisant du béton armé.

Après l'exil du roi Thành Thái, le pont a été rebaptisé pont Clémenceau, d'après le nom de Georges Clemenceau qui était premier ministre français à ce moment.

Le pont a été rénové en 1937 et rebaptisé en 1945 pont Nguyễn Hoàng d'après le nom du roi contemporain.

Pendant la guerre d'Indochine, le pont fut miné et détruit en 1946, puis réparé en 1953.

Lors de l'attaque du Têt de 1968, les troisième et quatrième arches furent détruites, le pont Trang Tien n'a été réparé qu'en 1991.

Depuis 2002, le pont Trang Tien est doté d'un système d'éclairage coloré pour le Festival de Huê.".

Pendant le trajet, Da est arrivée à convaincre le guide de nous emmener à l'hôtel après le petit dej !. Nous découvrons un superbe hôtel où nous allons pouvoir faire un brin de toilette et surtout, surtout, donner à laver pour la première fois tous les vêtements que nous avons portés pendant notre virée dans le nord... et ce n'était vraiment pas du luxe !!

mondial-hotel-hue1.JPG hotel-mondial-hue.jpg
mondial-hotel-hue.JPG chambre-hue.JPG

Un dernier mot sur la ville de HUE avant de repartir en ballade :

Hué (du vietnamien Huế) est l'ancienne capitale impériale du Viêt Nam (1802-1954).

Elle est située au centre du pays, juste au sud du fameux 17e parallèle, non loin de la mer.

Le fleuve Sông Hương (rivière des Parfums) la traverse et sépare la vieille ville au nord de la cité moderne au sud.

Je vous invite, sous l'égide de l'UNESCO, à faire connaissance avec un des aspects de l'histoire de HUE en suivant ce lien  (n'oubliez pas de passer plein écran)

29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 15:08

 

Route Mandarine

Après notre halte, nous avons repris la Route Mandarine, appelée ainsi par les français parce qu'elle était autrefois empruntée par les mandarins et les hauts fonctionnaires pour voyager rapidement entre leurs provinces et la capitale.

Cette route (route n° 1) longue de 1700 km s'étire de la frontière sino-vietnamienne jusqu'au delta du Mékong en reliant notamment la ville d'Hanoi à celles de Hué, Da Nang 'où nous nous rendons), Natrang et Saïgon.

Chemin faisant, nous approchons d'un village de pêcheurs
où nous faisons une nouvelle halte.

Des enfants viennent vers nous à la descente du minibus. N. a tout un stock de barres chocolatées. Mais le guide tient à faire la distribution lui-même. ENFANT-LANG-CO.JPG

 

Nous sommes à proximité de Lang Co, un village de pêcheurs tout à fait typique. On distingue, au-delà des rizières, des barques amarrées en pleine mer ou au bord de l'eau, de drôles de petites constructions au milieu de nombreux pieux.  

LANG-CO.JPG LANG-CO-1.jpg LANG-CO-3.JPG
LANG-CO-2-copie-1.JPG LANG-CO-4.JPG LANG-CO-5.JPG

Nous approchons à présent du Col des Nuages.

virages-col-des-nuages.JPG

 

La route et ses lacets est devenue impressionnante. Sur un tronçon d'à peine 20 kms il y a une centaine de virages redoutables.

 

 

 

Mais les virages et le trafic n'impressionnent pas les biquettes !!

(au milieu sur la photo ci-dessous !!).

BIQUETTE-SUR-ROUTE-DE-DANANG.JPG

Ni les trains .....

train-col-des-nuages.JPG

Le Col des nuages, le bien nommé, culmine à 500 mètres de hauteur et domine la mer de Chine. Il  marque la frontière climatique entre le nord et le sud (ce qui explique certainement le phénomène)

col-des-nuages.JPG  

La halte est agréable. Nous montons jusqu'à un ancien fortin, vraisemblablement édifié par les français.

Il faut avouer que la vue est imprenable et superbe sur la baie et sur les gratte-ciel de DA NANG que l'on devine au loin.

Gratte-ciel, lotissements neufs sur la plage, en construction, immenses panneaux le long de la route montrant tous les projets immobiliers en cours et à venir : c'est dans une ville de bord de mer tout à fait occidentalisée dans laquelle nous pénétrons après avoir franchi un immense pont

pont-da-nang.JPG

da-nang.JPG

Nous sommes arrivés à DA NANG,

"ville du centre disposant d’immenses étendues de plages de sable fin. Da Nang est située à mi-chemin entre Hanoi au Nord et Ho Chi Minh au Sud.

Il y a plusieurs siècles cette ville était le centre de la civilisation du Champa, un royaume florissant au 4ème siècle.

Les autorités locales privilégient le tourisme pour raviver l’économie de la ville et de la région.

Avec son aéroport international et domestique, Da Nang est une porte d’entrée idéale pour la visite de 3 sites classés au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO : la cité impériale de Huê, la vieille ville de Hoi An ainsi que le site religieux de My Son (un sanctuaire de la civilisation Cham par le passé)."

dit notre programme.

5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 10:02

FABRICATION DES BATONNETS D'ENCENS

 

Nous avons quitté HUE. Nous nous dirigeons à présent vers DA NANG.

Pour l'instant nôtre guide a fait arrêter notre minibus près de petites échoppes en bord de route. Il a décidé de nous montrer comment on réalise les bâtons d'encens et les chapeaux coniques vietnamiens.

En ce qui concerne les bâtons d'encens, la jeune femme, assise devant un large plateau en bois, étale avec une spatule une pâte faite de sciure de bois et de résine qu'elle teinte.

Dans son autre main elle tient un "bouquet" de longues tiges fines qu'elle roule dans cette pâte pour les enrober. 

Et c'est ce bâtonnet qui un jour, lancera ses volutes de fumée et de parfum, piqué sur son socle, quelque part dans votre maison !!

Certains ne sont pas parfumés : ils serviront essentiellement aux hôtels dédiés aux ncêtres ou pour vénérer Bouddha et autres esprits.

ENCENS1.JPG ENCENS12.JPG ENCENS13.JPG
ENCENS.JPG ENCENS2.JPG ENCENS23.JPG

Rien ne vaut une démonstration.


 

ET  FABRICATION DES CHAPEAUX CONIQUES VIETNAMIENS

 

Avec la passion qu’il met dans toutes choses (observez bien ses mimiques sur la photo ci-dessous),

CHAPEAU-CONIQUE-VIETNAMIEN.jpgnotre guide, nous parle maintenant du nón lá, le chapeau conique, symbolique du Vietnam. 

Devant nous une toute jeune fille est en train d’en confectionner un à la main, sans l’aide d’aucune machine. On peut voir qu’il est monté sur une ossaturet de cercles en bambous et recouvert de feuilles de latanier (il s’agit d’un palmier) séchées et fumées avec du soufre pour être résistantes à la moisissure. 

Il est parfaitement imperméable. Les Vietnamiennes citadines ne le portent pratiquement plus. On le rencontre beaucoup par contre à la campagne, dans les rizières où il protège aussi bien du soleil que de la pluie. 

Le nón lá se marie à la perfection avec la tunique traditionnelle à 4 pans ou Áo dài.

Ce qui m’amène tout naturellement à l’expo de peinture  - toujours au même endroit - où vous pourrez apercevoir les Vietnamiennes coiffées de ce chapeau et de cette tunique, ce qui leur donne une allure tout à fait superbe et sensuelle.

PEINTURE3.JPGPEINTURE4.JPGPEINTURE1.JPG

7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 17:30

La seule chose que j'ai retenue de la soirée, après notre visite de la Cité Impériale de HUE, c'est que de retour à l'hôtel, j'ai retrouvé les vêtements que j'avais donné à nettoyer posés sur le lit dans une housse et tout propres.

C'est cela aussi le Voyage : prendre conscience que tout n'est pas acquis et que ce qui est fait machinalement à la maison, prend tout à coup une importance considérable lorsqu'on est à 8.000 kms !!.

Une chose encore que j'ai apprise ce jour là : c'est qu'il n'est pas besoin d'un grand bassin pour avoir nénuphars et poissons rouges.

Sur la petite terrasse de notre chambre nous avions une vasque de taille moyenne dans laquelle il y avait tout celà !!.Et ce n'était pas la première fois que je le voyais.Alors, depuis mon retour en France, j'ai moi aussi des nénuphars sur mon balcon !!

vasque.jpg

Ce matin, après un copieux déjeuner au dernier étage de l'hôtel, nous reprenons bagages et minibus en direction de DA NANG et HO AN.

VIETNAM-CENTRE-1075--Copier-.JPGMais avant, nous allons rendre visite au tombeau impérial de TU DUC.

Cuong, le présente ainsi : "sans conteste le plus beau et le plus majestueux. En quête d'une harmonie parfaite avec la nature, il est entouré de part et d'autre par des étangs plantés de lotus. La tombe est entourée de statues de lions, d'éléphants et de mandarins."

Du fait de sa beauté et de sa proximité avec Hué, ce tombeau, que l’on appelle également Khiêm Lang, est le plus visité

La pancarte de l'entrée énonce ceci (en vietnamien, anglais et français) :

"Le mausolée de TU DUC a été construit de 1864 à 1867.
L’empereur TUDUC, qui a regné de 1848 à 1883, a fait construire ce mausolée comme deuxième résidence pour venir s’y promener et oublier les soucis que lui causaient les affaires nationales et ses problèmes familiaux.
L’architecture et le paysage de ce
mausolée comprenant 50 monuments, reflètent l’âme de poète de TU DUC.
Le Mausolée est composé de deux ensembles : le temple et le tombeau.
Dans l’enceinte du mausolée se trouvent aussi les tombeaux de la reine LÊ THIÊN ANH et de l’Empereur KIÊN PHUC qui a régné brièvement en 1884."

TOMBEAU DE TU DUC1

Il n'y avait pas de lotus dans les lacs, mais avec un peu d'imagination on pouvait imaginer ce tapis magique au plus fort de la floraison.

TOMBEAU-DE-TU-DUC23.JPGDe même, les frangipaniers étaient tout en branches comme dans la Cité Impériale : c'est le prix à payer lorsqu'on choisit d'y aller en février !!

TOMBEAU-DE-TU-DUC13.JPGMais la passion de notre guide est communicative et c'est avec beaucoup d'intérêt que nous écoutons et parcourons ce vaste domaine.

guide-hue.jpgIl va même, à moment donné, donner des informations sur le site à un confrère - qui manifestement ne connait absolument rien et ne peut donc renseigner les touristes dont il a la charge - . Dur, dur, le métier de guide ... j'y reviendrai.

Le point fort de la visite est bien évidemment le tombeau de l'empereur lui-même. Il est entouré de statues de lions, d'éléphants et de mandarins.

TOMBEAU-DE-TU-DUC9.JPGTOMBEAU-DE-TU-DUC37.JPGTOMBEAU-DE-TU-DUC-8.jpg

Toutefois, je crois bon de préciser que l'Empereur ne fut jamais enterré là. Le lieu où il repose (ainsi que les richesses qui ont été enterrées avec lui) est resté secret pour éviter les pillages. Pour en être sûr, on décapita les 200 serviteurs qui furent chargés des funérailles.

En bordure du lac Luu Khiem, un petit pavillon sur pilotis évoque le charme des fins d’après-midi passées à se détendre en bonne compagnie au bord de l’eau.

Si, malgré sa centaine de concubines, l’Empereur ne se donna aucune descendance, il fut plus prolixe en termes de poèmes, puisqu’il en composa ici même plus de 1500 !

TOMBEAU-TU-DUC-47.JPG

TOMBEAU-TU-DUC-45.JPG

TOMBEAU-DE-TU-DUC21.JPG

De l’embarcadère, on rejoint un escalier qui mène au temple Hoa Khiem, dédié au culte de l’empereur et de l’impératrice.

Le bois foncé, le rouge et l’or des motifs, les objets encore en place témoignent tous d’un certain luxe.

TOMBEAU-DE-TU-DUC5.JPG TOMBEAU-DE-TU-DUC30.JPG
TOMBEAU-DE-TU-DUC32.JPG TOMBEAU-DE-TU-DUC31.JPG

Nous ferons également une longue halte devant une stèle de granit de plus de 20 tonnes sur laquelle l'Empereur fit graver les faits marquants de son règne.

TOMBEAU-DE-TU-DUC11.JPG

15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 08:05

repas-hue.JPG 

 

Après la visite de la Pagode de la Dame Céleste, nous déjeunons, toujours en bordure de la Rivière des Parfums, sous une tonnelle.

A quelques tables de nous, un homme est en train de se faire masser.

Je vous en parlerai plus tard, mais les massages sont omniprésents, ici, au Vietnam et on peut se faire masser à peu près partout !!

L'après-midi sera consacré à la visite de la Cité Impériale.

cite-imperiale-de-hue.jpg

Comme on peut le voir sur les photos précédentes, la matinée a été agréable et chaude. Mais tout devient plus difficile au moment où nous arrivons à la Cité Impériale et c'est dans un froid quasi polaire - et portant des vêtements inadaptés - que nous allons découvrir cette citadelle royale.

Celle-ci est entourée de larges douves sur un périmètre de plus de 10 km ainsi que de murs de 6 m de haut sur un périmètre de 2,5 km. 

Classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO depuis 1993, La citadelle est accessible par 10 portes fortifiées, chacune munie d'un pont.

Blottis les uns contre les autres, nous pénétrons par l'une d'entre elles à la suite de notre Guide.

C'est effectivement immense et assez semblable - globalement pour qui l'a visitée - à la Cité Interdite de Pékin.

guide-cite-imperiale-hue1.JPG

L'ensemble fut superbe, il n'y a pas à en douter mais le temps et la guerre ont fait leur - mauvais - ouvrage.

cite-imperiale-hue.JPG cite-imperiale-hue19.JPG

Malgré tout, ne boudons pas notre plaisir : il y a de beaux restes (même si certains d'entre eux sont soutenus par des étais). Mais le travail de restauration exécuté sous l'égide de l'UNESCO est immense !!

Suivez moi dans la visite qui nous amènera depuis l'entrée en passant sous des couloirs aux plafonds superbement sclulpés puis en traversant un immense  terrain engazonné jusqu'aux anciens quartiers où vivaient l'Empereur et sa famille. Et là, il suffit d'écouter le guide et d'imaginer l'empereur et ses inombrables concubines, la maison de la Mère de l'Empereur, etc..., d'écouter ensuite le bruit des boulets de canons fracassant les murs !

J'ai trouvé cette description sur internet :

"Le site a souffert de l'attaque de 1968 et a perdu plusieurs bâtiments. C'est essentiellement la Cité pourpre interdite, c'est-à-dire les bâtiments où vivait l'empereur et sa famille, qui a été anéantie. On y trouve la porte Ngo-Môn, où l'empereur faisait part de ses décisions ; le Palais de la Suprême Harmonie, salle du trône aux colonnes laquées de pourpre et jaune ; et le musée impérial qui abrite les vêtements royaux, des meubles et de la porcelaine."

La Cité Impériale c'est aussi l'occasion d'admirer une fois de plus la dentelle qui orne les toits.

toits-cite-imperiale.jpg

C'est également en déambulant - et même si à l'époque où nous y étions aucun d'eux n'étaient en fleurs, d'imaginer tous les frangipaniers et de sentir l'odeur poudrée de leurs fleurs.

Il y a des bassins pleins de poissons de toutes couleur et taille, les éléphants transportent encore des gens ! et les griffons qui surveillaient jadis symboliquement les mandarins n'ont rien perdu de leur superbe

animaux-de-la-cite-imperiale-hue.jpg

Avant de quitter la Cité, je vous offre cette vidéo très intéressante qui vous permettra de mieux connaître son histoire et admirer ses richesses en participant à la vie qui fut celle de l'Empereur.

Elle vous fera voyager également dans toute la région vers des sites que nous découvrirons plus tard (montagne de marbre, col des nuages ...) et plus généralement vous parlera du Vietnam, de sa culture ... et de sa cuisine !!

 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -