TRADUCTION DU BLOG EN

VIETNAMIEN

ANGLAIS

ESPAGNOL

    (clic sur la langue choisie)


code flash planete perou

COUP DE COEUR

Destination MONDE

(un site plein de ressources)

logochris_120x120.jpg

008 BOUTON CONTACT

20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 13:37

Ca n'est pas du tout mon habitude, mais pour une fois je fais un copier-coller de ce qui est décrit et qui correspond tout à fait à ce que nous venons de vivre et à ce qui nous attend.

"Le paysage d’ici évoque un poème de Nguyen Binh Khiem, mandarin et grand lettré du 16ème siècle :

“La barque d’amis venus jouir de l’automne a déposé les rames
Le roufle est baissé pour contempler la lune quand on en a le désir ;
Et la barque poussée par le vent va à la dérive peu importe où.
Avec sa chevelure blanche flottant au vent, le vieux pêcheur,
Se laisse aller sur le courant glauque comme les yeux d’un chat ;
Les mouettes et les hérons comme s’ils avaient l’intention de s’attacher à nous, nous suivaient là où nous allions." 

On a l’impression de se trouver dans un lieu mythique où les hommes vivaient de la chasse et de la cueillette.
..............

Cette visite en bateau est généralement suivie par une promenade à vélo, sur les chemins en terre battue,  pour rejoindre la baie d’Halong terrestre.

C’est alors une véritable aventure pleine d’émotion que les amoureux de la nature et du folklore ne manquent certainement pas à vivre.”

Et oui ! nous avons eu nous aussi notre promenade à vélo de 13 kms après le repas que nous avons pris dans un petit resto local en bord de route (j'avais prévenu mes petits enfants que c'était ma semaine Kho Lanta !!).

Les vélos que l'on nous propose ont déjà pas mal de kms au compteur.

N. hésite même un moment à "se mettre en selle", jusqu'à ce qu'elle récupère celui de la patronne !!

Et nous voilà partis sur un chemin de terre qui traverse des petits villages : les gens sont souriants  et nous saluent, les enfants répètent leurs "hello" "hello" dont nous avons pris l'habitude maintenant.

Vous savez ce que l'on dit ?. Le vélo ça ne s'oublie pas. OK... mais faut pas me demander des performances : en ce qui me concerne, pour conserver l'équilibre, je roule vite, devant. D'autres ont choisi de rouler plus doucement. Les hommes, plus entraînés, prennent des photos.

velo2.JPG velo13.JPG
velo8.JPG velo14.JPG
velo20.JPG halong-2173--Copier-.JPG

Nic et moi souffrons de la selle trop étroite, tellement qu'on envisage à un moment de finir à pied ... Mais l'arrivée est encore loin. Alors,  je mets mon gros poncho en laine sur ma selle pour un peu plus de confort .. et je pense à mes petits enfants.

A moment donné, nous faisons un tronçon de route. Heureusement, ça ne dure pas, car - je parle pour moi - je sentais que j'étais en danger mais j'étais aussi un danger pour les autres véhicules !!.

P. et JL plus entraînés comme je le dis ci-dessus, prennent des photos superbes. La nature qui nous entoure, pour ceux qui ont le courage de regarder, est superbe.baie-d-along-terrestre.jpg

velo19

 

 

 

Il y a des étangs avec leurs nénuphars, des rizières et les buffles qui se réchauffent au soleil, des oiseaux, des flamants roses ....

velo17.JPGvelo.JPGvelo9.JPG

Notez les petites tombes (en haut à gauche sur la photo ci-dessus) près des maisons : il y en a partout au milieu des rizières ici.

 

Arrivés à TAM COC, au bout d'une looongue ligne droite qui m'a paru durer des kilomètres, nous atteignons enfin notre but, courbattus mais ravis, les fesses un peu en compote !! (je n'avais plus fait de vélo depuis un tour de Mooréa en 1997).

J'abandonne mon vélo - sans regrets - mais fière de mon petit exploit. Nous devons maintenant prendre une barque pour visiter la Baie d'Along Terrestre. Mais un car vient d'arriver. On va donc boire quelque chose de frais en attendant que ça se calme.

C'est évidemment beaucoup plus touristique que ce que nous avons fait ce matin. Les "rameuses"  rament avec leurs pieds et nous proposeront, sur le chemin du retour, leurs produits artisanaux.

along-terrestre1.JPG

Nous sommes deux par barque sur la rivière et c'est comme un train de barques !!. On croise même toute une petite armée de militaires (chinois ? vietnamiens ?)  en uniforme et très sérieux.

La promenade sur la rivière qui zigzague au milieu de grands pitons calcaires aux formes multiples dure près de deux heures. TAM COC signifie "trois grottes" et en effet, nous passerons sous plusieurs formations rocheuses tout au long de notre navigation. 

Ce lieu doit son surnom de "Baie d'Along Terrestre" à la similitude de ces paysages montagneux avec la "vraie". (que nous verrons demain).

En attendant, nous nous lançons dans la dernière épreuve (pardon, je me crois toujours dans Kho Lanta !) de la journée : le char à buffle !.

Nous quittons le village en longeant la rivière au pas lent de ces bêtes massives et nous dirigeons vers une espèce de pagode puis nous rentrons après avoir croisé des cyclistes moins chanceux que nous : l'une d'entre elles perd l'équilibre à notre passage et attérit dans le limon boueux de la rizière.

char-a-buffles.jpgNotez la femme qui guide un buffle tout en téléphonant !

Avant de nous quitter, prenez le temps de visualiser la vidéo ci-dessous. Bonne ballade !!  

 

 

Un petit bonus, signé AGENDA TOUR

 

22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 14:39
C'est le petit jour, le ciel est gris, même les rizières que nous longeons en ce sixième jour (mois ?) ont une couleur tristounette mais malgré l'heure matinale, des paysans sont déjà dans les champs
VIETNAMIENNE-DANS-RIZIERE.JPG VIETNAMIEN-DANS-RIZIERE.JPG

Notre chauffeur nous arrête près d'un embarcadère ou bêtes et gens s'agitent déjà. Nous sommes les seuls touristes. Nous sommes interpellés par les vendeuses qui nous vantent leurs nappes blanches, mais nos rameurs nous attendent à bord des barques.

EMBARCADERE-RIVIERE.jpgEMBARCADERE-VIETNAM.JPG

Ne vous fiez pas à leur frêle apparence : ce sont des barques dont le fond est en ciment. Si, si. Vous pouvez vérifier. Et pourtant elles flottent. J'ai été aussi très surprise.

En tout cas nous voilà embarqués, chacun avec son "pilote" sur une rivière, une mer intérieure, un lac ??... . C'est surprenant. Tout se mélange : le ciel et l'eau. Si nous sommes à l'endroit indiqué par le programme c'est  "Nho Quan, d’où vous partez faire une excursion en bateau vers le village flottant de Kenh Ga situé au milieu d’une vaste région inondée durant toute l’année"

Je ne me souviens pas d'un village flottant, mais la ballade dans cet environnement de roseaux et de rochers où nous avons cotoyé des pêcheurs, des nuées d'oiseaux ... reste pour moi un bon souvenir (congelé !).

Le travail des rameurs est pénible, surtout lorsqu'ils ont le vent de face. Alors je leur rend hommage ici.
Le monsieur est le nôtre (sympa, non ?) et il parlait quelques mots de français. C'est ainsi qu'il a pu attirer mon attention sur une forme de la montagne qui ressemble à un éléphant, puis sur un martin-pêcheur (il est bien sur la photo,  à mi hauteur, mais si petit !!).
Les deux autres rameuses étaient des femmes !! Dur, dur
RAMEUSE-VIETNAM.JPGmartin-pecheur.JPG VIETNAMIEN-RAMEUR.JPGELEPHANT--1.JPG

La navigation sur la rivière, sous les rochers, dans la grotte, se fait dans un silence de cathédrale troublé seulement par des nuées d'oiseaux - il y en a de toutes sortes - et par nos dents qui claquent !!! (mais non je plaisante).

oiseaux riviere vietnamNUEES OISEAUX

Nous passons près de plusieurs pêcheurs dont un qui pêche des ... escargots ... Si j'ai bien compris ce que nous a raconté notre rameur, il y a beaucoup d'escargots (il m'a même tendu une petite tige de roseau sur laquelle il y a des boursuflures roses : ce sont les oeufs d'escargots me dit-il)

clic sur l'image pour les voir en grand

  PECHEUR RAMASSANT ESCARGOTS  oeufs escargots

Dès le retour sur la berge, nous n'écoutons pas les sirènes des vendeuses qui nous appellent sur le bord de la route et montons à l'abri de notre minibus !. Direction TAM COC autrement appelée "La Baie d'Along terrestre".

Mais il va falloir le mériter ...

Addendum : je croyais être la seule extraterrestre, non, extra territoriale à m'être intéressée aux escargots du Vietnam. 

Mais non ... 

J'ai trouvé ça sur internet :

 

Ma curiosité à propos des escargots ne m'avait pas laissé deviner (puisque le pêcheur que nous avons vu était sur une barque) que cette "pêche" imposait quelquefois de dures conditions de travail.

J'adresse toute mon admiration à cette femme qui travaille courbée, de l'eau jusqu'aux genoux (comme aux nombreuses autres d'ailleurs, dans les rizières) et qui va vraisemblablement se retrouver sur un marché pour vendre sa "récolte". 

Voici les oeufs de ces grosses bestioles (clic)

escargots.JPG

 

7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 08:16

Ca n'est pas du tout mon habitude, mais pour une fois je fais un copier-coller de ce qui est décrit et qui correspond tout à fait à ce que nous venons de vivre et à ce qui nous attend.

"Le paysage d’ici évoque un poème de Nguyen Binh Khiem, mandarin et grand lettré du 16ème siècle :

“La barque d’amis venus jouir de l’automne a déposé les rames
Le roufle est baissé pour contempler la lune quand on en a le désir ;
Et la barque poussée par le vent va à la dérive peu importe où.
Avec sa chevelure blanche flottant au vent, le vieux pêcheur,
Se laisse aller sur le courant glauque comme les yeux d’un chat ;
Les mouettes et les hérons comme s’ils avaient l’intention de s’attacher à nous, nous suivaient là où nous allions." 

On a l’impression de se trouver dans un lieu mythique où les hommes vivaient de la chasse et de la cueillette.
..............

Cette visite en bateau est généralement suivie par une promenade à vélo, sur les chemins en terre battue,  pour rejoindre la baie d’Halong terrestre.

C’est alors une véritable aventure pleine d’émotion que les amoureux de la nature et du folklore ne manquent certainement pas à vivre.”

Et oui ! nous avons eu nous aussi notre promenade à vélo de 13 kms après le repas que nous avons pris dans un petit resto local en bord de route (j'avais prévenu mes petits enfants que c'était ma semaine Kho Lanta !!).

Les vélos que l'on nous propose ont déjà pas mal de kms au compteur.

N. hésite même un moment à "se mettre en selle", jusqu'à ce qu'elle récupère celui de la patronne !!

Et nous voilà partis sur un chemin de terre qui traverse des petits villages : les gens sont souriants  et nous saluent, les enfants répètent leurs "hello" "hello" dont nous avons pris l'habitude maintenant.

Vous savez ce que l'on dit ?. Le vélo ça ne s'oublie pas. OK... mais faut pas me demander des performances : en ce qui me concerne, pour conserver l'équilibre, je roule vite, devant. D'autres ont choisi de rouler plus doucement. Les hommes, plus entraînés, prennent des photos.

velo2.JPG velo13.JPG
velo8.JPG velo14.JPG
velo20.JPG halong-2173--Copier-.JPG

Nic et moi souffrons de la selle trop étroite, tellement qu'on envisage à un moment de finir à pied ... Mais l'arrivée est encore loin. Alors,  je mets mon gros poncho en laine sur ma selle pour un peu plus de confort .. et je pense à mes petits enfants.

A moment donné, nous faisons un tronçon de route. Heureusement, ça ne dure pas, car - je parle pour moi - je sentais que j'étais en danger mais j'étais aussi un danger pour les autres véhicules !!.

P. et JL plus entraînés comme je le dis ci-dessus, prennent des photos superbes. La nature qui nous entoure, pour ceux qui ont le courage de regarder, est superbe.baie-d-along-terrestre.jpg

velo19

 

 

 

Il y a des étangs avec leurs nénuphars, des rizières et les buffles qui se réchauffent au soleil, des oiseaux, des flamants roses ....

velo17.JPGvelo.JPGvelo9.JPG

Notez les petites tombes (en haut à gauche sur la photo ci-dessus) près des maisons : il y en a partout au milieu des rizières ici.

 

Arrivés à TAM COC, au bout d'une looongue ligne droite qui m'a paru durer des kilomètres, nous atteignons enfin notre but, courbattus mais ravis, les fesses un peu en compote !! (je n'avais plus fait de vélo depuis un tour de Mooréa en 1997).

J'abandonne mon vélo - sans regrets - mais fière de mon petit exploit. Nous devons maintenant prendre une barque pour visiter la Baie d'Along Terrestre. Mais un car vient d'arriver. On va donc boire quelque chose de frais en attendant que ça se calme.

C'est évidemment beaucoup plus touristique que ce que nous avons fait ce matin. Les "rameuses"  rament avec leurs pieds et nous proposeront, sur le chemin du retour, leurs produits artisanaux.

along-terrestre1.JPG

Nous sommes deux par barque sur la rivière et c'est comme un train de barques !!. On croise même toute une petite armée de militaires (chinois ? vietnamiens ?)  en uniforme et très sérieux.

La promenade sur la rivière qui zigzague au milieu de grands pitons calcaires aux formes multiples dure près de deux heures. TAM COC signifie "trois grottes" et en effet, nous passerons sous plusieurs formations rocheuses tout au long de notre navigation. 

Ce lieu doit son surnom de "Baie d'Along Terrestre" à la similitude de ces paysages montagneux avec la "vraie". (que nous verrons demain).

En attendant, nous nous lançons dans la dernière épreuve (pardon, je me crois toujours dans Kho Lanta !) de la journée : le char à buffle !.

Nous quittons le village en longeant la rivière au pas lent de ces bêtes massives et nous dirigeons vers une espèce de pagode puis nous rentrons après avoir croisé des cyclistes moins chanceux que nous : l'une d'entre elles perd l'équilibre à notre passage et attérit dans le limon boueux de la rizière.

char-a-buffles.jpgNotez la femme qui guide un buffle tout en téléphonant !

Avant de nous quitter, prenez le temps de visualiser la vidéo ci-dessous. Bonne ballade !!  

 

 

Un petit bonus, signé AGENDA TOUR

 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -