TRADUCTION DU BLOG EN

VIETNAMIEN

ANGLAIS

ESPAGNOL

    (clic sur la langue choisie)


code flash planete perou

COUP DE COEUR

Destination MONDE

(un site plein de ressources)

logochris_120x120.jpg

008 BOUTON CONTACT

3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 09:18

Après le marché, les mains encombrées des cadeaux que nous avons âprement négociés, nous suivons Da jusqu'à ce qu'elle croit être le restaurant où nous devons déjeuner. Et c'est bien là !! près de la grande place de BAC HA. Comme à chaque repas depuis notre arrivée, c'est un vrai feu d'artifice au niveau des papilles. Mais je vous en parlerai plus tard.

Pour le moment il est temps de rejoindre notre prochaine étape : Bao Nhai pour une excursion en barque sur la rivière Chay juqu'à un petit village habité par la minorité Tays.

Près de l'endroit où nous allons embarquer, certains d'entre nous en profitent pour faire une petite pause pipi.  Près de ces toilettes rudimentaires se trouve une cage dans laquelle est enfermé un singe à l'intérieur de laquelle il se déplace comme "un lion en cage". C'en est impressionnant !

singe-1.JPGsinge.JPG

Nous sommes bien évidemment tous attirés par cet animal et son comportement, et, comme il est enfermé, nous avons une impression de sécurité. Nous lui donnons donc des petites bananes qu'il fait tomber sur le sol.

Da, plus téméraire que nous et voulant lui donner personnellement sa banane s'approche, et cet animal surexcité sort sa patte avec ses longues griffes à travers le grillage et lui saute au visage. Elle atterrit brutalement à plat ventre par terre.

Sur le moment j'ai été certaine qu'elle n'avait plus de visage côté droit, tant l'attaque a été violente, et que nous allions devoir trouver un hôpital dans ce lieu perdu au milieu de nulle part.

Il y a eu plus de peur que de mal, mais elle en gardera pendant tout le voyage, une marque au menton.

C'est dans cette ambiance que nous montons à bord de notre petite embarcation.

riviere-depart.JPGNous ne sommes pas les seuls à bénéficier à la fois de la tranquilité de la rivière, des paysages somptueux et de l'hospitalité des habitants des villages du coin car nous croisons pas mal d'embarcations comme la nôtre (nous avons de la chance, elles en reviennent !!)

riviere4.JPGLe village dans lequel nous arrivons est silencieux, on ressent une espèce de calme et de sérénité. Pas de bruit de klaxons, pas de musique bruyante ... c'est un peu irréel. Mais c'est un vrai plaisir que de se promener le long de ces rizières au bord du fleuve, au milieu de ces gens, de ces maisons aux toits de tôle ou de chaume.

rizieres.JPGNotez
(et n'oubliez pas d'utiliser la loupe .. avec votre souris)

  • - la femme avec son panier chargé de bois. Malgré sa première réaction qui fut de refuser la photo, CUONG est arrivé à la convaincre et à la faire sourire (je n'ai bien évidemment pas compris quels ont été ses arguments puisque énoncés en vietnamien !!)
  • - le linge qui s'aère devant les maisons,
  • - la réserve d'eau sur le toit des maisons,
  • - la maison sur pilotis qui accueille, comme nous la veille, des touristes pour la nuit

    Observez également ces buffles qui se chauffent au soleil devant les maisons, comme n'importe quel animal familier chez nous !!. N'oubliez pas que c'est - pour les vietnamiens - un signe extérieur de richesse et surtout, surtout une aide précieuse pour le travail dans les rizières.

    buffles.JPG
    Et comme je suis restée une grande enfant et qu'il en faut peu pour m'émerveiller, j'ai pris des dizaines de photos de ces poules et
    leur nichée de poussins qui courent autour d'elles dans tous les villages que nous avons traversés.

    poules.JPGAvant de quitter le village et de remonter dans notre embarcation, CUONG nous offre, comme il en a pris l'habitude lorsque c'est quelque chose que nous ne consommons pas habituellement chez nous, des bâtons de canne à sucre qu'il achète à des villageoises, sur la berge. C'est excellent !

  • riviere-depart-village.JPG

25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 17:45

Après notre nuit chez l'habitant, la meilleure du voyage !! et une toilette de chat, nous prenons notre petit déjeuner à base de thé, café en dosettes, (ok, je fais une fixation sur le café !!) bananes et crèpes, dans la grande salle au rez-de chaussée.

petit-dejeuner.jpg

Notre chauffeur est en retard : il y a eu dans la nuit un glissement de terrain qui bloque une route : il est avec les villageois en train de dégager la route. Bel esprit de solidarité !!.

Aujourd'hui nous découvrons un nouveau marché : celui de BAC HA. Beaucoup plus touristique et organisé que celui de CAN CAU. Il est aussi immense !

AU-MARCHE-DE-BAC-HA.JPGCe marché se tient le dimanche (ne vous fiez pas à la date affichée par le slide, nos appareils photos étaient restés à l'heure française !) et les touristes, nombreux, admirent avec nous, une quantité de produits artisanaux impressionnante :  bols en bambou, assiettes laquées, statuettes de femmes vietnamienne, sacs, tissus, etc... On en a plein les mirettes. Et ce n'est que l'aspect cadeaux... lisez la suite !

Il y a aussi, comme sur le marché de CAN CAU tous ces vietnamiens qui se restaurent à n'importe quelle heure et qui apprécient des mets qui, pour nous, seraient très improbables (intestins, poulet "qui marche" c'est à dire très, très ferme, une espèce de pâte qui a l'apparence du beurre, etc ...).

Pendant notre séjour au VIETNAM, nous nous sommes léché les doigts (au sens propre comme au figuré) en mangeant des travers de porc. Enfin, c'est ce qu'on nous a dit et que nous avons cru : en fait nous venions de manger du chien, mets très apprécié dans ce pays et, après un moment de surprise, d'interrogation, un grand silence, nous avons assumé !.

mets-vietnamiens.jpgbac ha

Et bien évidemment, il y a toutes ces femmes et ses enfants (on ne s'en lasse pas). Je me souviens même d'un touriste (plus fana que nous manifestement), qui se promenait avec un énorme appareil photo avec zoom et son trépied et "flaschait" tout se qui passait à sa portée !!

AU-MARCHE-DE--BAC-HA-ENFANTS.jpg

Allons faire un tour maintenant vers le marché aux bestiaux, où l'on trouve indifféremment des oiseaux, beaucoup d'oiseaux. Il y en a sur tous les marchés : ce n'est pas pour les libérer mais pour entendre leur chant, (en tout cas, je l'espère).

Sur un terrain en bordure d'un lac, on trouve les chevaux, les buffles.

AU-MARCHE-BAC-HA-ANIMAUX.jpgNous avons été tous impressionnés - si j'en crois le nombre de photos que nous avons prises  - par la quantité importante de fruits de toutes sortes et de légumes (pas toujours identifiables pour une française qui n'est pas par ailleurs une habituée des marchés !). Je dois reconnaître que les photos rendent bien hommage à tous ces produits. On en mangerait  !!

BAC HA, c'est aussi une petite bourgade avec ses maisons élégantes, sa pagode, son café - notez l'orthographe - et ces arbres - genre arbre du voyageur - qui partent à l'assaut des immeubles.
z DSC02374 (Copier)
z8 zç

  Je ne saurais quitter ce marché sans vous offrir ces deux photos.

Celle de ce petit garçon devant son ordinateur et complètement indifférent à ce qui se passe autour de lui

zz

Et celle de cette tenue traditionnelle somptueuse qu'on imaginerait, sans problème, à sa place dans un magasin de luxe.

BAC HA VETEMENT TRADITIONNEL

14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 19:15

Il serait dommage, (lorsqu'on ne craint pas un confort sommaire pour dormir et que l'on est en forme !!), de faire un voyage dans le nord du Vietnam sans prévoir de partir "à la rencontre des minorités vivant dans les montagnes : H’Mong bariolés, Taï, Phu La, Dzao" et de passer une nuit chez l'habitant.

Toutes les agences, à commencer par AGENDA TOUR, prévoient ces treks (y compris chez les Lolos noirs), une nuit chez l'habitant avec spectacle de danse dans la soirée.

Je dois reconnaître que ce fut une expérience extraordinaire !!. Un des meilleurs moments du voyage.

Mais n'anticipons pas !

En quittant le marché du matin à CAN CAU  j'ai les yeux encore pleins de couleurs - du bariolé sur le marché, du vert dans les rizières en terrasses, du brun sur les montagnes, et le ciel ... bleu !!! pour la première fois depuis que nous sommes arrivés -,

Nous faisons une halte dans une maison coloniale abandonnée. On dirait un décor de théâtre avec sa façade ocre et ses escaliers à double révolution. On ne s'attend pas à voir ce genre d'architecture ici. Si je me souviens bien, elle fut occupée par un Consul  du temps de la présence  française au Vietnam. (à moins que ça ne soit cette fameuse demeure abandonnée de Huang A Tuong, un ancien chef H’mong annoncée dans le programme !!!. Je dois reconnaître que mes souvenirs sont flous - j'étais préoccupée à ce moment là par le trek qui devait suivre - 4 h ou 2 h ?)

BAC-HA-MAISON-CONSUL.jpg

Cela ne se voit pas sur les photos, mais les façades sont abîmées et noircies. La restauration coûte cher, elle est prise en charge par l'Etat, une tranche après l'autre. Mais les typhons et les conditions climatiques défont le travail au fur et à mesure. 

.......

Après avoir opté pour un trek de deux heures, nous nous engageons sur un sentier de montagne sur les pentes desquelles sont nichés des villages et des rizières en terrasses. Des paysages magnifiques !treki.JPG Le ciel est bleu (et c'est la première fois depuis très longtemps nous apprend-on), la température douce.  Les villageois en ont profité pour suspendre tous leurs vêtements à l'extérieur ! Et c'est vrai pour chaque maison devant laquelle nous passerons, et bien que cela n'en soit pas une, on dirait une vaste braderie.

trek3-copie-1.JPG

trek6.JPG

Notre progression vers notre hébergement (une maison sur pilotis précise le programme) nous fait traverser quelques villages. 

Cette ballade au milieu de ces villages, la rencontre avec des enfants qui viennent spontanément vers nous en nous lançant un "hello" joyeux  (observez celui qui porte un bébé sur son dos), les paysans dans les rizières, et même une poule et ses poussins !!!, tout est déjà en soi, un "petit moment d'éternité" comme je le dis quelquefois.

clic sur "PLAY"

Une dernière grimpette, et nous arrivons chez nos hôtes. Une maison en bois, une grande terrasse en ciment ouverte sur les rizières, et les toilettes ... au fond du jardin !!.

Elle est ouverte à tous les vents (de toute façon les vietnamiens vivent portes ouvertes - et pourtant la température est très basse !), mais quelle chaleur au niveau de l'accueil et de l'hospitalité !!.

MAISON-HABITANT-BAC-HA.jpg

Nous entrons dans une grande salle faisant office à la fois de salle à manger avec coin cuisine (notez la viande qui sèche au-dessus des braises et le chat, bien au chaud près du foyer), de chambre et de salon avec télévision.

maison-habitant-bas.jpg

Un escalier façon échelle de meunier conduit à un étage en mezzanine où nous allons dormir.

Nous quittons nos chaussures au pied de l'escalier pour découvrir ce qu'on pense être nos chambres.

chambre-habitant10.JPGNous arrivons dans une grande salle aux murs tapissés de journaux, le sol recouvert de tapis sur lesquels sont préparés des "couches"  et où les espaces nuit sont séparés par de grands rideaux. Comme je l'ai dit plus haut, le confort est sommaire mais croyez moi, c'est génial et je peux dire que c'est là que j'ai passé (et je ne pense pas être la seule) ma meilleure nuit.

 


Nous ne sommes au Vietnam que depuis 3 jours, et pendant ces trois jours, en plus du décalage horaire, nous devons gérer un manque réel de sommeil (nuit dans l'avion, première nuit d'adaptation à Hanoi, deuxième nuit dans le train !!). Et nous voilà, dans cette grande salle en attendant le repas, couverts de ce que nous avons emporté de plus chaud et luttant contre le sommeil.

Nos hôtes entrent et sortent en laissant la porte ouverte et chaque fois l'un d'entre nous va la fermer, mais c'est psychologique puisque rien ne jointe vraiment !. Au bout d'un moment notre hôte ayant pitié de nous, nous apporte un petit chauffage électrique autour duquel nous nous regroupons.

Au moment du repas, nos hôtes ont rapproché deux tables au centre de la pièce et ont disposé dessus de nombreux plats - tous très savoureux - que nous partageons tous ensemble dans une  ambiance amicale.

Le repas se termine par ce qui était annoncé dans le programme "Dégustation du Vin spécial fabriqué par le patron de la maison". C'est un alcool de riz qu'on vous sert dans un très petit verre (heureusement) et qu'il faut avaler d'un coup. Et chacun y va de sa tournée !! (y compris la petite fille adorable de la famille et ne vous fiez pas à l'étiquette de la bouteille qu'elle tient !!. Ceci dit, je vous rassure : elle ne fait que servir bien évidemment !).

fille-notre-hote1.JPG  repas-habitant.JPG
repas-habitant2.JPG repas-habitant-3.JPG

Après le repas, nous nous installons à l'extérieur sur la terrasse où tout le village ainsi qu'une poignée de touristes nous ont rejoints pour assister à un spectacle de danses traditionnelles qui se termine par une grande farandole à laquelle tout le monde se joint.

habitant-danses.JPGfarendole.jpgIl "pluviote" un peu, et pour nous la température est quasi polaire, pourtant ces femmes, toutes en sourires et pleines de grace,  vont nous offrir pendant plus d'une heure un spectacle superbe au son des instruments des deux musiciens qui les accompagnent.

Choisissez la musique que vous voulez.

 

 

Je ne saurais quitter cette étape, où tout a été parfait, sans vous offrir ce dernier portrait :

la petite fille de la maison, très vive, espiègle, mignonne comme un coeur, parlant quelques mots de français et qui nous a tenu compagnie pendant tout notre séjour chez elle !!

fille-notre-hote3.JPG

8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 19:50

Après le petit déjeuner - café vietnamien - et une toilette de chat au restaurant de la gare de LAO CAI, nous partons à bord de notre minibus pour le Marché de CAN CAU qui se tient tous les samedis.

Il est très tôt. Nous traversons des paysages superbes au milieu des montagnes.

Le marché est situé dans la vallée, à 7 kilomètres seulement de la frontière chinoise. Il reflète les caractéristiques typiques des minorités dans les régions montagneuses au nord du Vietnam.

Lorsque nous arrivons, les vendeurs sont en train d'installer leurs stands. Ma première image est celle de ces toits en toile bleue desquels s'échappe de la fumée qui se mêle aux nuages très bas et surplombant les rizières.marche-can-cau-arrivee.JPG

marche-can-cau-vue-rizieres-vue-d-ensemble.jpg

Nous sommes les seuls touristes au moment où nous arrivons et immédiatement je tombe sous le charme de ce marché très coloré et déjà grouillant d'activité.

Comme tout touriste de base, ce que j'observe en premier avec beaucoup d'intérêt et de plaisir, c'est le marché lui-même. J'y effectue même mon premier achat !!.

N'oubliez pas, où que vous soyez : il faut NEGOCIER au risque de "casser le marché" pour les suivants - et même si le prix vous paraît dérisoire au regard des conditions de vie de ces gens par rapport aux nôtres - Et puis cela permet d'avoir des contacts, le plus souvent très amicaux et quelquefois cocasses - avec les vendeurs.

Je vous rassure, si le prix que vous proposez ne leur permet pas de gagner leur vie, ils arrêteront la négociation.

marche-can-cau-negociation.JPGOn y trouve de tout : des fruits, des légumes, des herbes médecinales, des tissus, des vêtements, des animaux - buffles, poulets -, des outils, etc... c'est un lieu d'échanges très sympathique, bruyant, odorant.

Il n'y a pas de petit ou grand vendeur : chacun vient offrir sa production quelle qu'en soit l'importance.

MARCHE-CANCAU--NEGOCIATION.jpg
L'ethnie des H'Mongs fleuris est la plus représentée avec ses femmes au beau visage et portant de larges jupes plissées  et des châles assortis.

Pour moi qui suis une passionnée du Pérou, je ne peux m'empêcher de noter les similitudes dans les vêtements et même dans le paysage (les rizières ressemblent aux andennes construites par les Incas et entretenues encore aujourd'hui par les péruviens). Mais ne me demandez pas s'il y a eu une connexion entre les deux peuples : je l'ignore.

Une fois ma fringale de "magasinage" passée, j'observe ce qui se passe autour de moi. Ce marché est un univers à lui tout seul, une planète sur la planète.
Il y a une vie sur le marché : pour preuve ces nombreux "stands" (je ne sais comment les appeler autrement) où les vietnamiens se restaurent. C'est une constante ici : les vietnamiens mangent à n'importe quelle heure !!

MARCHE-CAN-CAU--REPAS.jpgEt pour le repas, il y a ces marchands d'eau sur les escaliers à l'entrée des "stands".

MARCHE-CAN-CAU-MARCHANDS-D-EAU.jpg

Ce qui retient mon attention ensuite, ce sont toutes ces jeunes femmes avec leur bébé dans le dos !!. Et en tant que mamie, je craque bien évidemment !.

La structure familiale vietnamienne regroupe souvent dans un même espace trois générations : les parents, les enfants, les grands parents.

Lorsqu'un nouveau né se présente ! c'est toute la famille, indifféremment, qui s'occupe de lui. Pas de baby relax, de couffin, de poussette ou quelque chose de ce genre, le bébé est toujours en contact physique avec l'un de ces ancêtres et passe de bras en bras.

marche-cancau-enfants.jpg

 

Et puis, il y a tous ces signes des changements qui sont en train de s'opérer dans la société vietnamienne,
y compris ici dans les tribus les plus éloignées.

Notez sur l'image ci-dessous :

  1. - les jupes en velours qui remplacent pour beaucoup la jupe plissée traditionnelle,
  2. - ces jeunes adolescentes qui ne portent pas le costume ethnique
  3. - le jeune homme à l'allure (et à la coiffure) résolument moderne,
  4. - et enfin - on n'y échappe pas, y compris ici, au milieu de nulle part -, la jeune fille et son téléphone portable !!

MARCHE-CAN-CAU-CHANGEMENTS.jpg

Et au nom de quelle soi-disant morale occidentale - qui voudrait, au nom du tourisme que rien ne change ! - aurions nous le droit de leur reprocher de vouloir changer ?

Je ne voudrais pas quitter ce marché sans vous présenter ces visages de femmes : elles sont BELLES à l'extérieur mais également à l'intérieur, j'en suis sûre.

Un dernier coup de coeur : c'est cette jeune fille au visage si sérieux et si beau, assise sur ses talons face à ce décor splendide !!

marche-can-cau-visages12.JPG

 

 

 

31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 23:02

Sous Titre : ce soir nous fêtons l'anniversaire de Pierre !

 

Ca aurait pu être une nuit banale dans un train banal.

Enfin ! pas si banal que cela. Nous sommes dans un train vietnamien : un "Train à Grandes Vibrations" comme nous l'a fait remarquer un vietnamien avec beaucoup d'humour.

TRAINS

 

 

Nous sommes montés à bord  pour notre premier trajet   HANOI - LAO CAI. (ville frontalière avec la Chine).

 

La cabine comporte 4 couchettes, une petite table desserte sur laquelle sont disposées des bouteilles d'eau, du café, du sucre !!

 

Notre confort à bord est complété par :

  •   - le "plongeur" électrique pour chauffer l'eau dans les verres que j'amène partout en voyage (et qui a bien fait rire CUONG qui me précise que beaucoup d'étudiants vietnamiens ont cet objet) mais qui nous a permis, au petit matin, de boire un bon café (pas vietnamien !)
  1.  
  2. - le "chauffage à eau" que CUONG avait annoncé avoir acheté pour les frileuses du groupe. On s'était demandé ce qu'était ce nouveau moyen de chauffage...
  3.  
  4. Et bien c'était ça : regardez, le truc rouge sur la table !! (en tout cas très efficace la bouillotte)
  5. BOUILLOTTE

Ca n'est pas le grand luxe, mais c'est correct !!. Et lorsque nous essaierons de dormir, un peu plus tard, nous comprendrons assez vite le surnom du train : nous sommes secoués de droite à gauche ..., (considérons que ça berce), réveillés par des ralentissements ou arrêts brusques. 

Peu importe, ce soir c'est l'anniversaire de Pierre. Et le fêter dans un train de nuit, à l'autre bout du monde, cela donne une saveur toute particulière à la petite cérémonie qui lui a été réservée.

 

Au petit matin, après une nuit - où même si je n'ai pas trop dormi, je me suis reposée -, j'observe par la fenêtre du couloir les rizières (bien qu'i fasse encore nuit, des paysans sont déjà au travail).

TRAIN-POUR-LAO-CAI.JPG

La présence du train est complètement intégrée à la vie des vietnamiens : par endroit, on a l'impression de traverser au milieu de leur maison !.

Les passages à niveaux sont manipulés par deux personnes  qui poussent chacun une barrière sur roulettes de part et d'autre de la voie.

photos internet (merci aux auteurs)

train2.jpgtrain3.jpgtrain--4.jpg

 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -