TRADUCTION DU BLOG EN

VIETNAMIEN

ANGLAIS

ESPAGNOL

    (clic sur la langue choisie)


code flash planete perou

COUP DE COEUR

Destination MONDE

(un site plein de ressources)

logochris_120x120.jpg

008 BOUTON CONTACT

23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 13:16

Notre navigation a repris au milieu de ce paysage exceptionnel.

 

Ces "piliers" de calcaire ou de schiste s'étendent à perte de vue et prennent des formes bizarres. Est-ce dû à l'ambiance fantomatique (le ciel est très bas et gris) ou à notre imagination, mais j'ai vu un profil humain notamment.

Par contre, malgré cette atmosphère (qui nous faisait deviner le paysage plus qu'on ne le voyait, jusqu'à ce qu'on approche),  je n'ai pas vu de pirate ou de bâteau fantôme !!.

Bien ! le moment n'est plus à la contemplation.Toutefois, nous allons continuer la croisière au son de "what a wonderful world from Good morning Vietnam" interprété à la flûte de pan.

Un jeune Chef s'est installé en bout de table avec ses ustensiles et quelques légumes, et nous allons assister à un cours de savoir-faire culinaire.

lecon-de-savoir-faire-culinaire.JPG

Ses ustensiles :
  •  - un petit couteau d'office (?) très pointu
  • - une espèce de peigne
  • - une espèce de hachoir
  • tous tranchants comme un rasoir.

Ses légumes :

  • - une courgette,
  • - un navet
  • - et une carotte géante

 

La maestria de ce jeune homme nous en fait oublier, pour un temps, la magie du lieu !.

 

Pour lui, ça a l'air d'être facile, mais croyez-moi, si vous comptez recevoir vos amis en adoptant sa technique, il faudra vous y prendre quelques jours à l'avance (ce qui ne serait pas très bon pour les légumes d'ailleurs).

Personnellement, je ne me sens pas de taille (ah ! ah !)

Avant de quitter la jonque, permettez-moi de vous offrir, de la part du chef, cette superbe fleur de navet :

fleur--de-navet.gif

 

13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 19:30

SOUS TITRE - CE SOIR C'EST L'ANNIVERSAIRE  DE DA

 

Nous passons à table dès notre arrivée à bord. 

C'est quand même super de déguster, autant avec les yeux qu'avec nos papilles tous ces plats  présentés artistiquement et savoureux servis pendant nos deux jours à bord !! - alors que les pitons rocheux de la baie défilent derrière les fenêtres de la jonque.

Admirez : en ce qui me concerne, rien qu'à leur vue (des plats,... pas des rochers !), j'en ai à nouveau l'eau à la bouche !

 

 

 

spa ha long

 

 

 

Avant de quitter la jonque pour la visite de la grotte le capitaine nous propose de nous détendre à notre retour en choisissant un massage parmi la liste ci-contre.

 

 

(clic sur les photos pour les agrandir) 

 

Notre jonque est maintenant ancrée dans une anse, au milieu de nombreux autres bateaux dans un village de pêcheurs (à droite sur la photo). 

appontement-baie-d-ha-long.JPG

Nous partons visiter  la plus grande grotte de la baie d’Halong, la grotte de Sửng Sốt (surnommée par les Français la grotte des Surprises), située  sur l’île de Bồ Hòn.

L’entrée est située à l’altitude de 25 m. De l’embarcadère, il faut gravir une cinquantaine de marches de pierre et en descendre encore une dizaine pour atteindre l’entrée de la grotte. Remarquez le balcon, là-haut, à droite sur la photo.

embarcadere grotteNous grimpons donc, en observant avec amusement les poubelles-pingouins posées tout le long de notre parcours ! Près de l’entrée, se tiennent de grands blocs de pierre.

pingouin poubelle

entree grotte

Nous pénétrons dans une immense salle au "plafond" très haut. Des projecteurs invisibles éclairent les différentes formations calcaires de vert, d'or : c'est féérique !.

Pour ceux qui connaissent, celà ressemble, en plus grand, à la Grotte des Demoiselles dans le Sud de la France.

Ce qui est étonnant, c'est de trouver ce type de grotte sur un petit ilôt. Mais ici, ce n'est pas rare : il y en a plusieurs dans la Baie d'Halong. Chacune avec sa légende.

Suivez moi dans la visite (nous ne sommes pas seuls comme vous pourrez le noter) et observez, notamment, le rocher en forme de tortue, avant la sortie. (la tortue est un animal vénéré au Vietnam ; elle est le symbole de longévité et de sagesse).

En sortant, je note des formes bizarres dans le rocher. On dirait des pieds qui sortent de cette mini montagne, comme si le corps était incrusté à l'intérieur. Je parie qu'il y a une légende là encore. Mais si c'est le cas, je l'ai oubliée. 

grotte-baie-HALONG-pieds.JPG

BAIE-D-HALONG-P.JPGLe programme prévoyait "possibilité de baignade dans une crique de sable blanc". C'est vrai ! la crique est là mais en ce qui concerne la baignade, aucun de nous n'y a pensé ne serait-ce qu'un quart de seconde vu la température extérieure en ce 8 Février.

spa-ha-long-2.JPG

A bord, les masseuses (J'écrirai un article sur les massages plus tard) nous attendent pour notre moment de détente avant d'aborder le point principal de la journée.

Souvenez-vous, nous avons fêté l'anniversaire de Pierre dans le train de nuit qui nous amenait vers les tribus du Nord.

Ce soir, sur une jonque, dans cet environnement somptueux qu'est la Baie d'HA LONG, nous allons fêter celui de ma soeur.

La soirée commence donc par la préparation de l'apéritif : j'avais amené un bloc de foie gras et différents chutneys (vous comprenez maintenant pourquoi nous avions besoin de baguettes de pain !), Da des noix de Pécan. Il y avait également un bon vin français !!

L'ambiance est chaleureuse. Chacun se régale !!. Enfin, pas tout le monde : le foie gras n'est pas familier aux palais et aux estomacs vietnamiens et je le soupçonne d'être à l'origine des "problèmes" qu'à eu un membre d'équipage le lendemain !!. (nous non !)

BAIE-D-HALONG-Aperitif.jpgLa soirée se poursuit par l'échange des cadeaux : CUONG est impatient d'offrir le sien à Da (une broderie représentant un chat) ainsi qu'une superbe gerbe de fleurs et le gâteau à la fin du repas.

(n'oubliez pas de passer plein écran)

 

Suivra une partie de loto endiablée qui n'a rien à envier à la partie de cartes de PAGNOL.

Notre charmant CUONG n'étant pas coutumier de ce jeu cachait ses cartons alors que j'essayais - devant sa joie d'enfant lorsqu'il a gagné pour la première fois un magnétique à poser sur un frigo (quel frigo ?) - de tricher un peu en sortant les numéros qui lui manquaient ... et je dois avouer que je n'étais pas la seule.

Là plus qu'ailleurs, clic sur le montage pour l'agrandir

partie--de-loto-baie-d-ha-long.jpgCe fut une soirée parfaite dans un lieu enchanteur. De plus, les jonques qui, comme nous, se sont ancrées dans la Baie pour la nuit, ont mis leur habit de lumière.

HALONG-LA-NUIT.JPGha-long-nuit.JPGAprès une excellente nuit, bercés par le lent mouvement de la jonque, nous avons, au petit matin,  fait griller les baguettes qui nous restaient pour un petit déjeuner "continental", en plus de celui apporté par l'équipage.

petit-dej-ha-long-1.JPGAprès cela, sur le "chemin" du retour, toujours au milieu des rochers,  nous aurons droit à une leçon de cuisine. Mais comme je l'ai déjà dit à plusieurs reprises : c'est une autre histoire...

Allez ! avant de partir, je vous offre ces deux petits personnages qui sont présents partout sur les fenêtres au Vietnam en ce début de l'année du Dragon, et qui portent bonheur, dit-on.

personnages.gif

 

 

25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 10:45

La Baie d'Ha Long !! quiconque aime voyager comme moi, a rêvé de pouvoir dire un jour : j'y suis. Et c'est le cas.

baie--d-HA-LONG.JPGMalgré le ciel gris et bas, le paysage est fantastique. Et même cette atmosphère cotonneuse n'arrive pas à cacher "les eaux de jade d'où émergent des pitons garnis de plantes tropicales torturées en bonsais dans un silence envoûtant rompu par le cri d'un oiseau" comme le mentionne CUONG sur son site.

Et il ajoute : "Certains vous expliqueront que les pluies tropicales sculptent les pains de sucre karstiques que vous verrez, ..  Mais ne croyez pas tous ces commentaires bien trop rationnels. Tous ces îlots ne sont autres que les oeufs du Dragon des légendes"

Car, bien évidemment, comme tous les lieux mythiques, la Baie d'HA LONG - dont le nom signifie « descente du dragon » - a sa légende  : elle raconte que jadis habitait dans les eaux d'Halong un énorme dragon « grand comme le monde et haut comme le ciel ». Il était si grand que lorsqu'il se déployait, « son corps soutenait toute la terre d'Annam*, son coeur était à Huê, ses membres s'étendaient entre les deux deltas du nord et du sud » .

Un jour, les esprits des eaux décidèrent de le tuer, s'alliant à des hommes, à des poissons, à des esprits de l'air.

Le dragon, en se débattant, aurait  entaillé la montagne avec sa queue. Et comme le niveau de l'eau serait monté, seuls les sommets les plus élevés auraient émergés.

Ainsi naquit le paysage qui compose la baie d'Along aujourd'hui et qui en fait le lieu merveilleux que l'on connaît.

 

La baie d'Hạ Long (ancienne graphie française baie d'Along) est une étendue d'eau d'environ 1 500 km² située au nord du Viêt Nam, dans le golfe du Tonkin, à 170 km à l'est de Hanoi.

Son paysage est marqué par 1 969 îlots karstiques creusés de grottes et de criques et couverts de végétation qui ont valu au site d'être inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO le 17 décembre 1994.

Depuis 2011, la baie d'Halong est également classée parmi les sept merveilles naturelles de la nature.

A plusieurs reprises lors de notre navigation, nous approcherons des villages flottants des pêcheurs qui vivent dans la baie.

Mon récit ne serait pas complètement sincère si je ne vous disais pas ceci : malgré la majesté des lieux, je n'ai pas ressenti sur la Baie d'Ha Long le fameux coup de poing dans l'estomac que j'ai ressenti par exemple au Machu Picchu, sur les Lignes de Nazca ou bien sur la Barrière de Corail en Australie.

J'ignore pourquoi :

  • - peut-être est-ce à cause des gros bateaux de croisière (il y en avait un de COSTA et un autre Chinois) à l'entrée de la baie  qui déversent leurs passagers sur des petits bateaux rapides (clic sur l'image pour l'agrandir)
  • ha-long-COSTA-CROISIERES.JPG
  • Voici comment B. GROULT, dont le livre "La Touche Etoile" n'a jamais quitté mon chevet pendant le voyage, décrit la Baie et la façon dont les passagers des gros bateaux de croisière la visite :

  • "Je ne peux clore mon reportage sans te dire le choc de la baie d’Ha Long : nous disions Along autrefois quand elle était à nous ! Nous avons navigués, médusés, pendant des heures par petits groupes sur des sortes de bateaux mouches à travers un paysage démentiel. Imagine sur un territoire grand comme la Guadeloupe, une sorte de Suisse folle qui émergerait de l’eau avec ses sommets déchiquetés, ses énormes menhirs couronnés de verdure, ses criques, ses abris précaires...."

  • - peut-être  est-ce également à cause de ces  hors-bord qui sillonnent la baie à toute vitesse 

  • BAIE-D-HALONG-HORS-BORD.JPG
  • Je suis consciente que chacun a le droit de naviguer dans la baie, mais je suis convaincue que les Pouvoirs Publics Vietnamiens devraient avoir à coeur d'essayer de lui conserver son authenticité, de protéger cette réserve naturelle qui - comme tout écosystème - est fragile, en n'écoutant pas (que) les sirènes du "toujours plus d'argent".
  • voir rapport de l'UNESCO
  • et , (toujours à l'UNESCO) une visite commentée et une autre version concernant la légende (n'oubliez pas de passer plein écran)

 

 

 

___________________

* L'Annam désignait le Viêt Nam de 618 à 939.

Au XIXe siècle, les Français ont aussi désigné le Viêt Nam par ce nom.

Puis le nom a désigné un protectorat français, de 1883 à 1945, dans le centre de l'Indochine, le nord étant alors désigné par le Tonkin, et le sud par la Cochinchine.

Le terme de Viêt Nam selon son usage moderne s'est imposé après 1945.

7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 18:35

Nous sommes accueillis à bord de notre Jonque par le Capitaine et l'équipage.

Son nom "BIEN QNOC 19" (pas celui du Capitaine, celui de la jonque !)

JONQUE-HALONG-EMBARQUEMENT.JPGjonque-halong-accueil.JPGNous allons y passer la journée, la nuit et ne rejoindrons la terre ferme que demain en fin de matinée

Passé le pont d'embarquement nous entrons dans la salle principale où trône une grande table décorée de blanc et rouge et recouverte d'orchidées. Sur le côté, une banquette puis c'est la coursive ouverte sur la baie,  les cabines et enfin le "carré" de l'équipage.

JONQUE-HALONG-RECEPTION.JPGJONQUE-HALONG-SEJOUR.JPG

ha-long-79.JPG

Chacun découvre sa cabine : un lieu, tout en bois verni, de larges hublots et une salle de bains où l'eau de la douche et du lavabo s'écoule dans le plancher 

Le contraste entre le brun/rouge du bois et le dessus de lit sur lequel est posé le (désormais habituel pour nous - il est présent dans tous les hôtels) chemin de lit assorti. Tout concourt à offrir un lieu de séjour agréable.

JONQUE-HALONG-CABINE.JPGcabine-jonque.JPG

Au dessus de la salle à manger et des cabines, il y a le pont supérieur ou trône le pilote dans sa cabine et où il y a surtout des transat sur lesquels ce doit être formidable de s'allonger et de se laisser aller à la découverte de la baie sous un ciel plus clément.

Le nôtre est désespérement gris. Le paysage en est, comme je l'ai déjà dit, fantomatique, mais cela n'enlève rien à la magie. En ce qui me concerne, ça m'enlève simplement l'envie de mettre le nez dehors car il fait froid, très froid.

JONQUE-HALONG-PONT.JPGBAIE-D-HALONG-IL-FAIT-FROID-2.JPGBien, je ne vais pas me plaindre : c'est moi qui ai insisté pour y aller en ce mois de février, mais - ami voyageur - si vous ne craignez pas la chaleur, je pense que la découverte de la Baie d'Halong doit être complètement différente sous un ciel bleu.

Lorsque, depuis mon fauteuil en France, j'étais allée visiter le site de la jonque - à partir du lien fourni sur le programme - j'avais imaginé quelque chose de luxueux, de cosy, de douillet où j'allais pouvoir me pelotonner en naviguant dans ce lieu magique qu'est la Baie d'Ha Long. (Je savais qu'il allait faire froid, CUONG, notre guide nous avait prévenu que ce n'était pas la meilleure saison pour naviguer dans la Baie d'Ha Long - il nous avait d'ailleurs fortement déconseillé une promenade en kayak que nous avions envisagée -).

Il y a de tout cela dans ce que je découvre, mais ce que je ne savais pas c'est que dans une  jonque, rien n'est étanche si je peux me permettre ce jeu de mot, à part la coque bien évidemment. En clair rien ne jointe vraiment et en cette saison (nous sommes en Février) cette particularité prend le dessus sur le reste !. 

Voici comment WIKIPEDIA décrit une jonque :

"Une jonque est un bateau à coque compartimenté comme la structure du bambou, à voiles aux « trois quarts », entièrement lattées « flottantes » et à amure glissante ou réversible, utilisé traditionnellement en Asie. 

La technique des cloisons étanches des jonques chinoises  a été inscrite en 2010 par l'UNESCO sur la liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente car seuls trois maîtres maîtrisent encore actuellement cette technique."

Une précision tout de suite : ne cherchez pas les voiles orangées des jonques (c'est l'image classique que l'on en a (et que véhiculent encore les guides touristiques) : il n'y en a plus.

De plus, toutes les jonques devront - à terme - et pour tenir compte d'une préconisation de l'Unesco, être peintes en marron avec des bandes blanches, comme ça (clic sur l'image) :

jonque-baie-d-ha-long.JPG

N'allez pas conclure de tout ce qui précède que je n'ai pas aimé la jonque (je parlerai de la croisière plus tard), disons, que je n'avais pas réfléchi depuis mon fauteuil à la réalité de la vie sur l'eau, dans cette région du monde.

Si on pense aux pêcheurs qui y vivent, mes états d'âme de touriste paraissent un peu décalés !

Mais tout cette froidure "brouillardeuse" est compensée par la chaleur de l'accueil et le soin attentif que l'équipage a mis à  régaler nos yeux et nos papilles au cours des repas que nous avons pris à bord.

Croyez moi sur parole : c'est aussi savoureux que beau

DSC00989--Copier-.JPGIMGP3583.JPGNous aurons d'ailleurs une leçon de cuisine demain. 

16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 15:46

Le ciel est très gris lorsque nous remontons dans notre minibus en direction de la Baie d'Ha Long. Nous avons près de 4 heures de route nous prévient CUONG.

Pendant notre voyage, du Nord au Sud du Vietnam, nous avons pu observer les trois "saisons" du riz  : la plantation, la maturité et la moisson.

Ici, dans le Nord où nous nous trouvons en ce matin brumeux, il y a deux récoltes par an et les paysans qui repiquent les jeunes plants dans les bassins sont en train de préparer la première  (janvier à Mai)

Malgré l'heure matinale, les vietnamiens sont déjà dans des rizières inondées où le ciel et l'eau se confondent.vers-halong-e.JPG

vers-halong-5.JPG vers-halong-a.JPG
vers-halong-d.JPG vers-halong-9.JPG

Cultivé (le riz) sur un sol piétiné dans des champs entourés de diguettes, la hauteur d'eau peut varier entre 0-25 cm (eau peu profonde) jusqu'à 25-50 cm (profondeur moyenne), cette hauteur d'eau étant justifiée par la très grande consommation hydrique de cette culture : il faut 4.000 litres d'eau pour produire 1kg de riz.

 vers halong gL'eau provient de la pluie ou par le ruissellement provenant d'un bassin. La riziculture inondée occupe 17% de la production mondiale de riz.

En lignes serrées, de l’eau jusqu’en dessous du genou et un bouquet  à la main, les paysans, essentiellement les femmes, plantent par deux ou trois les jeunes plants de riz germés.

(source Wikipédia)

vers halong

Nous nous arrêtons en cours de route près d'un marchand ambulant pour acheter quelques baguettes de pain. Nous en aurons besoin pour l'apéritif de ce soir sur la jonque....

Ici, au Vietnam, point de boutique genre boulangerie : toutes les maisons s’ouvrent sur le bord des routes pour commercer plus facilement. On peut y voir - et y acheter de tout - de l'habituel, usuel jusqu'à l'improbable !!

En chemin, nous croisons des étudiants à vélo en route vers leurs cours vraisemblablement : une fois encore (j'en ai déjà parlé ), notez leur tenue : la même pour tout le monde pour gommer les différences sociales, comme dans beaucoup de pays d'ailleurs.

Ca met tout le monde au même niveau en évitant la surenchère pour les fringues, les accessoires et autres chaussures dont je tairai la marque (tu me suis, Jade ? - c'est ma petite fille -).

vers ha long etudiants

Notez également l'enseigne en haut à droite de la photo. "NHA NGHI".

La première fois que je l'ai vue, c'était à HANOI et elle m'a fait penser à notre animateur national NAGUI dont je suis une des fans depuis ses débuts !!.

A partir de ce moment-là, j'ai commencé à faire la "chasse au Nha Nghi" (chasse photographique je le précise) avec l'intention de faire un article là-dessus.

Les  Nha Nghi au Vietnam sont nos motels en occident et en dehors du fait qu'ils sont très nombreux sur le bord des routes - certains mieux famés que d'autres -, je ne vois plus l'intérêt d'en faire un article mais je voulais quand même signaler cette proximité (au niveau de la consonnance, je précise) !!. Notez l'originalité des noms !!!

NHA-GHI-BIBI.JPG nha-ghi.JPG
   

Bien, "c'est pas tout ça" mais nous approchons de notre but. La preuve, nous sommes entrés dans la ville d'Ha Long et on commence à apercevoir les jonques et les rochers au loin.

ARRIVEE-HALONG.JPGNotre chauffeur nous arrête sur un quai bon-dé. Il y a beaucoup de monde dans différentes files d'attente.

Notre bagage à la main, nous remontons la foule et descendons - comme une fleur ! c'est beau l'organisation - vers la Jonque sur laquelle nous allons naviguer dans la Baie jusqu'à demain.

Ce que je note sur l'instant en plus de la foule ? : la "nuée" de Jonques devant cet embarcadère. On se croirait dans un épisode de "Pirates des Caraïbes", impression accentuée par l'espèce de décor fantomatique dans lequel l'eau, les rochers et les jonques sont noyés.

N'oubliez pas de cliquer sur chaque image pour mieux apprécier l'ambiance

EMBARCADERE-BAIE-D-HA--LONG-1.JPG EMBARCADERE-BAIE-D-HALONG.JPG
EMBARCADERE-BAIE-D-HA--LONG.JPG EMBARCADERE-BAIE-D-HA--LONG-2.JPG
EMBARCADERE-BAIE-D-HALONG-3.jpg EMBARCADERE-BAIE-D-HALONG-2.JPG
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -